FAQ

La médiation familiale est-elle gratuite ?

personnage qui se pose pleins de questions

Vous vous posez des questions sur l’intérêt d’engager une médiation familiale ? Est-ce que cette démarche est adaptée à votre problématique ? Toutes ces interrogations sont naturelles et nous y répondons ici.
Vous souhaitez en savoir plus sur la médiation familiale ? Utilisez le formulaire au bas de cette page, c’est gratuit, sans engagement et totalement confidentiel.

Toute personne qui veut essayer de trouver des solutions à l’amiable dans un conflit familial ou dans une situation de rupture de communication.

Le plus tôt possible lorsque vous sentez que le dialogue devient difficile, que les relations sont rompues, que la situation s’enlise, ou qu’il vous faut prendre une décision difficile.

Et de toute façon il vaut mieux tard que jamais.

Vous serez reçu d’abord individuellement et nous chercherons ensemble comment inviter les autres personnes concernées.

Nous vous recevrons individuellement ou à deux si vous le souhaitez pour vous présenter la médiation. Vous pourrez ensuite décider de vous y engager ou pas. Si vous en êtes d’accord nous organiserons les séances de médiation familiale en fonction des disponibilités de chacun.

Le nombre de séances et la fréquence seront définis ensemble.

L’entretien individuel ou d’information est gratuit. Les séances de médiation de 1h30 à 2h00 sont payantes selon le barème de la Caisse Nationale des Allocations Familiales à télécharger ici : Barème CNAF.

Nous appliquons ce barème car notre service est conventionné par la CAF et subventionné pour rendre la médiation familiale accessible à tous.

Vous pouvez bénéficier d’une aide juridictionnelle en fonction de vos ressources, en faisant une demande au tribunal.

La médiation familiale va vous aider à trouver les solutions les plus adaptées à votre famille, des solutions sur mesure, équitables, qui conviennent à chacun des membres de la famille.

Il s’agit que chacun soit reconnu et que les accords soient « gagnants-gagnants » et non « gagnants-perdants » comme cela est parfois le cas dans les procédures judiciaires.

L’objectif est de préserver la relation et une communication efficace.

Si les organisations sont définies ensemble, elles seront plus durables que si elles sont imposées.

Vous êtes maître du temps et libre d’avancer à votre rythme dans ces périodes difficiles de la vie.

Vous définirez ensemble les sujets que vous souhaitez aborder.

Par exemple :

Dans une séparation : L’organisation de l’emploi du temps des enfants, la répartition des frais, comment être parents ensemble en étant séparés ? Que dire aux enfants ? Le partage des biens communs ?

Entre frères et sœurs : Quelle meilleure solution pour les parents âgés ? La répartition de la prise en charge des visites, du temps, du coût des intervenants ou de la maison de retraite ?

Entre parents et adolescents ou jeunes adultes : Comment cohabiter et prendre son indépendance ? Comment financer les études ?

Entre grands-parents et parents : Comment reprendre un lien rompu avec les petits enfants, quelle juste place pour chacun ?

Ils ont valeur d’accords sous seing privé. Selon votre situation vous pourrez décider de les faire homologuer par un Juge aux Affaires Familiales.

Si vous êtes en procédure et que vous avez un avocat, vous les soumettrez à votre conseil.

Une fois la médiation familiale commencée avec les principaux intéressés, vous pourrez décider d’y inviter d’autres membres de la famille, à certains moments.

Vous définissez ensemble la fréquence des rendez-vous et la durée de la médiation. Cependant, la médiation peut être interrompue à tout moment par un des participants ou par la médiatrice. Ceci sera discuté au cours d’un entretien afin de clore correctement le processus de médiation.

Le contenu de la médiation est toujours confidentiel, dans tous les cas. Aucun rapport n’est produit. Le juge doit seulement être informé de la mise en place ou non d’une médiation familiale.

  • Vous envisagez de vous séparer, vous ne savez pas comment en parler et comment vous organiser ?
  • Vous êtes séparés et l’autre parent ne paye pas la pension alimentaire ?
  • Un des parent n’exerce pas son droit de visite régulièrement ?
  • Votre ado en veut plus aller chez l’autre parent ?
  • Vous vivez une recomposition familiale ?
  • Les relations entre vos enfants et votre nouveau conjoint sont tendues ?
  • Les accords pris avec la mère ou le père de vos enfants sont remis en cause ?
  • Vous êtes grands-parents et vous n’avez plus d’accès à vos petits-enfants ?
  • Vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord avec vos frères et sœurs pour le devenir de vos parents devenant dépendants ?
  • La succession de vos parents n’est pas réglée depuis des années ?
  • La communication est difficile avec vos enfants adolescents ou jeunes adultes ?

Je souhaite avoir un premier contact pour une médiation familiale

Nous pouvons vous recevoir :
– 68 rue de Rome 13006 Marseille
– 2 rue Lucienne Tourel 13400 Aubagne
– Centre Social Air Bel – 36 Bis rue de la Pinède 13011 Marseille
– Centre Social Maison pour tous du grand St. Antoine – 12 bd. du cdt. Thollon 13015 Marseille
– Centre Social St. Jérôme – 8 traverse Charles Susini 13013 Marseille

appel-mediation-familiale

ÊTRE RAPPELÉ

Je souhaiterais être rappelé(e) plutôt :

NOUS APPELER

Accueil téléphonique :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
au 04 91 84 50 00

Accueil téléphonique :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h